lundi 25 avril 2016

Lumberjanes (+ Nimona).

Salut toi.

Tu aimes les vacances, les protagonistes filles cool et les aventures délirantes ?
Dans ce cas, mets ta ceinture, on va causer de ...

Lumberjanes !


Lumberjanes, c'est magnifiquement cool. Tu en as besoin dans ta vie, mais tu ne le sais pas encore. Mais n'aie crainte petite loutre des rivières chantantes, je suis là pour te guider.

Lumberjanes, c'est un camp scout pour adolescentes. Et parmi ces adolescentes, nos protagonistes : April, Molly, Jo, Mal et Ripley (de gauche à droite sur l'image ci-dessous).



Quand j'ai parlé de ce comics à une personne très cute, iel a répondu :

 "En gros c'est Le Club des Cinq!".

Oui mais non : s'il est vrai que placer l'intrigue dans un camp de vacances avec cinq ados peut rappeler les bons vieux temps de la Bibliothèque Rose, Lumberjanes s'adresse définitivement à des lecteurices modernes et semble cibler les jeunes au vu de l'ambiance très teenage des années 2010.

De plus, le camp Lumberjanes, malgré ses petites cabanes en bois, ses badges à gagner, son hymne et ses règles bien rétro et proprettes, il lui arrive des trucs chelou, surtout quand notre bande d'amies est dans les parages. Genre des attaques de loups géants magiques, une vieille dame-ours qui traverse les dimensions, des scouts mecs maléfiques ... (entre autres)

Autant dire Jenny (une des cheffes du camp) a du mal à croire ses protégées au début (qui n'en ferait pas autant à sa place ?) mais doit rapidement se rendre à l'évidence : le camp Lumberjanes cache bien des secrets. Et la team de potes est prête à les découvrir, à coups de références féministes et chorégraphies de combat bancales !

Je vous laisse le mystère sur les aventures de nos adolescentes à travers les 3 tomes parus en version originale (chez Boom!Box) et 1er tome en VF (chez Urban Comics, collection Urban Kids).

Ce que j'adore dans cette série, ce sont les personnages. Ces ados sont absolument géniales : elles sont pas parfaites, elles sont pas lisses et toutes semblables. Chacune a son caractère  : Ripley est la tomboy bagarreuse et blagueuse, Molly est plus discrète, Mal est la butch stressée, Jo la tête pensante un brin intello et April est celle qui fait tout à fond (grand moment dans le tome 3 quand elle, Jo et Ripley tentent de choper des badges Lumberjanes vieillots quoi qu'il en coûte).

La déco' de gâteaux, c'est sérieux.


On a des héroïnes auxquelles ont peut tou-te-s s'identifier ! Même si elles se retrouvent entraînées dans des aventures fantastiques, elles ont la tête sur les épaules et restent humaines : elles sont à la fois courageuses en faisant fi de leur peur mais n'empêchent pas celle-ci de s'exprimer. Elles sont badass ET montrent leurs émotions, sans peur, loin du trope "meuf badass sans peur sans reproche sans âme" (sauf quand ça sert vaguement le scénario).

(D'ailleurs si vous parlez bien la langue de Neil Gaiman, un test pour savoir quel Lumberjane vous êtes).

Autres truc cool dans Lumberjanes : les références à de grandes femmes, dont des références féministes. Les lisant en anglais, j'avais peur qu'on les modifie voire les enlève dans la version française mais heureusement, ce n'est pas le cas.


Bell Hooks, grande figure de l'afroféminisme (citée par Jenny, une femme noire).

Et aussi : la diversité des personnages ! Vous voyez déjà Jenny juste ici, Ripley et Jo sont aussi des persos de couleur et on a aussi un joli petit ship entre deux Lumberjanes qui est canon (CàD : qui se concrétise dans l'oeuvre originale), si on se fie au tome 3 allant dans ce sens, même si on le devine dès les premiers chapitres ♥

En plus, la créatrice Noelle Stevenson est très cute et très talentueuse. Si vous me suivez depuis quelques blogs ou Twitter, vous avez peut-être vu ses dessins sur Hunger Games.



"Comment comptes-tu survivre dans cette arène ?"
...
"- Peeta descends.
- Je suis pas Peeta. Je suis Katniss. Je vais gagner les Hunger Games."



Et en plus de Lumberjanes, Noelle Stevenson a sorti une autre BD absolument géniale qui s'appelle Nimona et qui est dispo en français chez Dargaud !

Dans un univers de fantasy aux allures futuristes, où magie et science se mêlent, le chevalier déchu et méchant du pays Ballister Blackheart prend en stage Nimona, une jeune fille qui peut prendre la forme de n'importe quel être vivant, peu importe sa taille et son poids. Blackheart a une dent contre l'Institut et son héraut/héros Ambrosius Goldenloin, son ancien ami à présent ennemi et Nimona veut l'aider à les abattre !
Sauf que ... les méthodes d'un scientifique maléfique (ou pas si maléfique ?) et celle d'une jeune fille bagarreuse voire hargneuse diffèrent un peu trop et les poussent dans des situations dangereuses, où les secrets de chacun seront dévoilés.

Nimona, comme Lumberjanes, c'est des personnages bien écrits, des dialogues cool, une bonne histoire de fond, le tout dans un chouette univers. Et ce sont des BDs que vous devriez acheter, vous faire offrir ou emprunter !

Je les conseille à tou-te-s mais si vous avez une petite sœur/cousine/etc (dès 12 ans) qui aime les ados comme elle et l'aventure, vous pouvez lui pointer Lumberjanes sans problème ! Nimona est un peu plus sombre, mais conviendra parfaitement aux 15 ans et plus !

Prix.

Lumberjanes tome 1 VF (Urban Kids) : 14€, en librairies.
Lumberjanes tomes 1-3  VO (Boom!Box) : ~15€, en comic shop avec œuvres originales.
Nimona, one-shot (Dargaud) : 19€99, en librairies.



Sinon moi d'après le test Buzzfeed, je suis Molly ou Jo ... Et vous ?



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire