dimanche 26 juillet 2015

Confession et article puéril, minable et con.

Hier, j'ai fait un truc très très très TRÈS méchant.
Et petit.
Et minable.
Et con.

 J'ai posté un commentaire d'insultes sur le blog d'une ancienne connaissance. Et oui, c'est minable, mais je vous l'ai dit dès le départ et je le reconnais. Quel genre de personne je serais si j'étais pas foutue de reconnaître qu'insulter quelqu'un avec qui j'ai coupé les ponts (avec de très bonnes raisons) est minable ?

C'est vraiment, vraiment moche.
Mais PUTAIN, qu'est ce que ça fait du bien !

Depuis Janvier où je lui ai expliqué ma façon de parler (à grands renforts d'insultes), j'ai essayé de passer en mode sérénité du Bouddha, ouvre tes chakras, oublie la haine, lalala. Sauf que la zen attitude, ça va bien deux secondes, bordel. J'avais encore la HAINE et l'envie de le couvrir d'insultes afin de lui rappeller à quelle point ielle est *insérer ici un vilain quolibet*.

Et je l'ai fait, de façon très puérile mais ô combien agréable (pour moi) mais également très méchante. J'ai quand même réussi à placer l'expression "ta mère aurait dû te cracher dans les buissons", depuis le temps que la gardais sous le coude !

Et un gif de Tom Waits ♥


Parce que, pardonner à une personne qui pourrit une de tes meilleures amies, une des lumières de ta vie, pour une broutille que même un gamin de douze ans serait pas aussi immature, faut être super bonne pomme ou Mère Thérésa. J'ai essayé, et ça marche pas avec moi. Et ça se comprend, non ?

Surtout qu'en relisant son blog, j'étais sur le cul de voir à quel point cette personne était hautaine et prétentieuse (entre autres) et je me suis demandé "Putain, comment j'ai fait pour lae supporter aussi longtemps ?!"

Et bien c'est parce que j'avais peur de me faire pourrir car pour ellui, si tu n'es pas d'accord avec ellui, tu es :

- Une merde.
 - Un-e con-ne sans culture.
- Ta gueule.
- Tu connais rien.
- MOI je sais mieux.
- Je t'écoute pas, même si tu argumentes ton avis et que tous les avis se valent car la réception d'une œuvre fait partie du processus de compréhension de celle-ci.
- Je vais te pourrir sur mon blog (et faire en sorte que tu tombes pas dessus si possible, je vais pas assumer non plus).

Bienbienbien.


Moi qui pensais que quand on était amis (ou même simple connaissance) avec des gens, on se respectait même avec des divergences. J'ai pas cassé la gueule de Louise quand elle a dit pas aimer FRIENDS tout comme on m'a pas étranglée car j'apprécie pas Hot Fuzz.

( JE VOUS ENTENDS HUER HEIN)

Et donc, connement, j'ai rectifié quelques choses à grands coups d'insultes bien senties mais en me contenant. Tant mieux, parce que mes potes ont été effarés de la violence de mes propos. Mecton a peur de moi maintenant (#misandrie).

J'ai assumé mon geste puéril et minable, en partie en me calquant sur sa façon de faire et de considérer les gens.

Et j'ai eu droit à une réponse si belle que j'ai envie de l'imprimer, l'encadrer et la mettre sur mon mur pour pouvoir la regarder quand j'aurais besoin de rire un coup. En somme :

- Ma vie est pourrie sans luielle c'est ça ?! (non)
- Faut que j'arrête de me la péter sur ma vie (j'ai pas fait ça, mais si tu le ressens comme ça, c'est que ta vie doit être pourrave, un peu)(et si j'ai de quoi me la péter sur ma vie, pourquoi demander si ma vie est pourrie sans toi ?)
- Il est "parfaitement indifférent" à cette "mesquinerie" et il me le fait savoir en me répondant via un petit pavé. (LOGIIIIIIQUE).
- Quand on a décidé de se parler, c'était définitif et iel veut pas me revoir (alors qu'ielle a chouiné pendant des jours parce que j'étais partie méchamment, je le sais de source sûre)(c'est pas comme si je t'avais laissé le choix : je me barre, tu me rends mes affaires et tu continues ta vie)
- ET IEL ME SUPPRIME DE SON INTERNET ! OMONDIEU MAIS QUELLE HORREUR ;____; (On dirait Clément le Nolife 'Arrête, t'es moche, j'te bloooque')



Bon, tout ça pour dire : si vous coupez les ponts avec une personne toxique, parfois, être immature et minable, ça fait du bien. Et si on vous répond, c'est encore plus rigolo.

Je retourne me marrer avec mes ami-e-s qui sont trop cons car ils savent pas écrire ou lire correctement du haut des leurs Bac+5 en études culturelles et en lettres, et leurs stages dans des musées et des maisons d'édition, et leurs lectures et corrections de fanfictions. Ohlala, quelle bande d'abrutis, j'vous jure.

Ils devraient faire un blog, quand même, histoire de prouver leur incroyable culture et intelligence à la face du monde.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire